Février 2003

Mobilisation en solidarité avec les inculpés de NoBorder

| publié le 30 septembre 2003 |

(JPEG) En solidarité avec les 17 occupants de l’annexe du Ministère de la Justice à Strasbourg qui passaient en procès le 6 février pour violation de domicile et séquestration, une mobilisation avec plusieurs collectifs autonomes de sans-papiers s’est organisée autour de la défense de l’occupation comme pratique d’auto-défense sociale. La peine prononcée sera finalement de 15 jours avec sursis pour violation de domicile et la relaxe pour séquestration.

Relaxe pour les inculpés de No Border - Liberté de circulation et d’installation

Pendant que Sarkozy abreuve sans-papiers et associations de bonnes paroles, les expulsions continuent de plus belle. Les centres de rétention sont pleins. Ces prisons qui n’osent pas dire leur nom où on enferme les sans-papiers pour les expulser viennent d’être deux fois de plus l’antichambre de la mort. Le 30 décembre dernier, Ricardo Barrientos, un Argentin de 52 ans victime de la double peine est mort dans l’avion d’Air France où les policiers qui l’avaient embarqué de force le maintenaient plié en deux. Le 18 janvier, c’était le tour de Marianne Getu Hagos, un Somalien de 24 ans à qui la police venait de refuser le droit de demander l’asile politique. Et pour pouvoir expulser encore plus, on en construit de nouveaux comme celui qui vient d’ouvrir à Coquelles près de Calais et celui de Palaiseau, si du moins la mobilisation qui se développe depuis maintenant deux ans ne parvient pas à l’empêcher.

Dans le cadre du camp de No Border à Strasbourg contre le système informatique de Schengen (fichier des étrangers à l’Union Européenne mais aussi de ceux qui peuvent être suspects d’une forme quelconque de contestation) une manifestation contre les centres de rétention a réuni 700 personnes. Le centre de rétention de Strasbourg est d’ailleurs resté vide pendant toute la durée du camp. Cette manifestation a été sauvagement attaquée par la police. L’un des nombreux manifestants arrêtés a été condamné à trois mois de prison. Il a été maintenu un mois à l’isolement et privé de visites. Pour obtenir la levée de ce traitement extrêmement dur et sans aucune justification, 17 militants ont occupé une annexe du ministère de la justice. Les trois employés qui y travaillaient ont préféré rester sur les lieux et cette occupation se déroulait sans aucun incident quand la police a bloqué les lieux et les a investis de façon spectaculaire (GIPN, BAC, ...). Après être restés 48 heures en garde à vue, les occupants ont été mis en prison et jugés pour séquestration et violation de domicile. Très logiquement, le tribunal s’est déclaré incompétent (la séquestration est un crime et ne peut être jugée que par une cour d’assises). Mais, ainsi ridiculisé, le procureur s’est obstiné et a fait appel.

Nos camarades seront jugés à nouveau le 6 février à Colmar. Nous exigeons qu’ils bénéficient d’un non-lieu. De même nous demandons la relaxe de tous les inculpés pour les actions menées durant le campement No Border et celle des trois manifestants arrêtés devant l’annexe occupée du ministère de la justice sous le prétexte habituel de rébellion et outrage. Ces procès auront lieu fin février et en mars.

Au delà de l’acharnement répressif contre le campement de No Border, c’est la pratique même de l’occupation comme forme de lutte concrète qui est évidemment visée. L’occupation est un des moyens de prendre ce qu’on refuse de nous donner aussi bien dans des conflits du travail que dans les luttes des sans-papiers, chômeurs, étudiants, usagers des services sociaux, tous ceux qui sont en prise avec la machine administrative (ANPE, CAF, Télécom, EDF, etc.).

-  Des papiers pour tous par carte de 10 ans, liberté de circulation et d’installation

-  Fermeture des centres de rétention et arrêt des expulsions

-  Libération des sans-papiers emprisonnés et abolition de la double peine

-  Abolition des lois racistes et xénphobes, qu’elles soient de droite ou de gauche

En solidarité avec les inculpés de No Border

MANIFESTATION le 2 février, de la Place de Clichy à Belleville

RASSEMBLEMENT le 5 février à partir de 17h devant le Ministère de la Justice (Place Vendôme)

Premiers signataires :

Collectif de sans-papiers MULTITUDE, Collectif des sans-papiers de la Maison des Ensemble, 9ème Collectif des sans-papiers, Collectif Anti-Expulsions d’Ile de France, SCALP-Reflex,

 

- Accueil
- Jungles de Paris (La Chapelle, quai d’Austerlitz ...)
- la liste zpajol
Historique 2001-2007
9ème collectif
- communiqués
- Les sans-papiers du 9ème collectif à l’UNICEF
- Les sans-papiers du 9ème collectif sous la protection des syndicats
- Occupation de la Fédération 93 du PS - janvier 2005
CAE (Collectif Anti-Expulsions)
- Avec les collectifs de sans-papiers en lutte
- Communiqués du CAE
- Expulsions et inculpations de passagers
Guides et brochures
Brochures
- Brochure n°5 - Ni prisons, ni rétention, ni expulsions
- Guides juridiques
International
- Journées internationales d’action des 14-15 octobre
Matériel
- Affiches
- Autocollants
Qui sont les expulseurs...
- Groupe ACCOR
- Groupe ENVERGURE
- la Croix Rouge
- Rendez-vous
Rétention et zones d’attente
- Choisy-le-Roi (Val de Marne - 94)
- Palaiseau (Essonne - 91)
- ZAPI 3 (zone d’attente de l’aéroport de Roissy)
- Zone d’attente de la Gare du Nord (Paris)
actions et manifestations
- 2 avril 2005 journée européenne de mobilisation
- 2ème Caravane européenne pour la liberté de circulation et d’installation (Barcelone)
- 3ème journée européenne d’action sur les migrations (7/10/06)
- Manifestations
- mouvements dans les centres de rétention français
- Débats
Ressources
- France
- nos liens
sulle migrazioni e sulle espulsioni
- i centri di detenzione per immigrati
- la comunità romena
Collectif des exilés du 10ème arrdt de Paris
Actions passées
- Accueil de nuit tournant hiver 2003-2004
- Appel à coucher dehors - juillet 2003
- Charter vers l’Afghanistan - Décembre 2005
- Interpellation des politiques - janvier à mars 2004
- Les anciens Zut ! Zut ! , le bulletin d’information du collectif.
- Mobilisations autour du Centre de Réception des Etrangers
- Occupation du SSAE - octobre 2003
- Premières mobilisations - mars à mai 2003
- Rapport sur la situation - mai 2003
- Compte-rendu des maraudes
- Infos pratiques sur l’asile
Les exilés à Calais
- Revue de presse
Les exilés sur les routes d’Europe
- Grèce
- Liens
Projets/Actions en cours
- Mineurs en danger
- Quelques photos
- Qui sommes nous ?
- procès Bouygues
- Caravane des Effacés slovènes (2006)