COMMUNIQUE

Les exilés du 10ème arrondissement de Paris et leurs soutiens, des sans-papiers soutenus par Droits Devant ! ! passent à l’offensive.

par exiles10 | publié le 9 octobre 2003 |

Du 9 au 11 octobre, des dizaines d’exilés et de sans-papiers ont occupé le SSAE (Service social d’aide aux émigrants, 18, rue Auguste Perret, 75013 Paris)

Depuis des mois, notre Collectif de soutien [1] cherche à sortir les exilés du 10ème - Kurdes, Afghans, Iraniens et Irakiens - de l’extrême précarité dans laquelle ils vivent, à la rue et dans les parcs publics. Il se heurte au silence des pouvoirs publics, qui préfèrent considérer ces exilés comme des personnes en transit, alors qu’ils viennent de pays où la guerre sévit et où les droits humains sont bafoués. La plupart pourraient - s’ils étaient correctement informés de leurs droits - ou voudraient demander l’asile en France, mais ils se trouvent confrontés à mille obstacles, en particulier aux scandaleuses conditions d’accueil en préfecture et à la grave pénurie de places en Centres d’accueil pour demandeurs d’asile. L’hiver approche et il serait inacceptable que, comme l’année dernière, les exilés passent un deuxième hiver dehors.

Les sans-papiers connaissent une situation similaire et continuent de vivre dans l’indifférence et le mépris, victimes d’une réglementation répressive, confrontés aux refus des guichets des préfectures, privés de droits fondamentaux. Eux aussi s’apprêtent à vivre un hiver de plus privés de droits. Ensemble, exilés et sans-papiers ont décidé de dénoncer l’aggravation de leur situation à laquelle ils peuvent s’attendre avec les projets de loi en lecture devant le Sénat au mois d’octobre qui visent notamment à :

-  la marginalisation et la criminalisation des étrangers qui devront franchir des obstacles juridiques multipliés et affronter la suspicion et l’arbitraire de l’administration ;

-  la criminalisation, jusque-là inédite, des travailleurs migrants sans autorisation de travail, renversant un principe majeur du droit social ;

-  la pénalisation des personnes faisant le choix de la solidarité plutôt que de l’exclusion, les peines encourues pour aide au séjour irrégulier d’un étranger étant aggravées ;

-  l’anéantissement de la notion d’asile, droit fondamental relégué au rang des instruments de ce qu’on veut appeler « contrôle des flux migratoires « .

Ensemble, exilés et sans-papiers demandent au gouvernement :


-  la mise en oeuvre d’un dispositif d’accueil permettant à tous les exilés et sans papiers de vivre dans des conditions dignes, par la création de centres d’accueil, logements et foyers ;

-  la régularisation de tous les sans-papiers, et la reconnaissance de la place qu’ils occupent dans la société française, au sein de laquelle ils vivent et travaillent depuis des années ;

-  pour les demandeurs d’asile, le retour du droit au travail dont ils jouissaient jusqu’en 1991 ;

-  des moyens suffisants dans les administrations en charge de l’accueil des étrangers (préfectures, OFPRA, etc.)

Les étrangers ne sont pas un danger. Nous faisons le choix de la solidarité et, malgré les dispositions inacceptables des projets de loi en débat, nous sommes résolus à continuer de le faire.

Les soutiens du Collectif des exilés du Xè, et Droits Devant ! ! , lui aussi mis à mal par le gouvernement, parce qu’il est un symbole et un rouage du nécessaire accueil des étrangers

Contacts : J.C. AMARA pour Droits devant !! : 06 07 80 99 59 et 06 74 29 78 51 pour le collectif 10ème

Notes

[1] Le Collectif de soutien aux exilés du Xè, composé des exilés eux-mêmes, de militants, et des organisations suivantes : ATTAC 9/10, Droits devant ! !, France Libertés, GISTI, Les Verts.

exiles10

Envoyer un mail à l'auteur

Ses articles publiés :

 

- Accueil
- Jungles de Paris (La Chapelle, quai d’Austerlitz ...)
- la liste zpajol
Historique 2001-2007
9ème collectif
- communiqués
- Les sans-papiers du 9ème collectif à l’UNICEF
- Les sans-papiers du 9ème collectif sous la protection des syndicats
- Occupation de la Fédération 93 du PS - janvier 2005
CAE (Collectif Anti-Expulsions)
- Avec les collectifs de sans-papiers en lutte
- Communiqués du CAE
- Expulsions et inculpations de passagers
Guides et brochures
Brochures
- Brochure n°5 - Ni prisons, ni rétention, ni expulsions
- Guides juridiques
International
- Journées internationales d’action des 14-15 octobre
Matériel
- Affiches
- Autocollants
Qui sont les expulseurs...
- Groupe ACCOR
- Groupe ENVERGURE
- la Croix Rouge
- Rendez-vous
Rétention et zones d’attente
- Choisy-le-Roi (Val de Marne - 94)
- Palaiseau (Essonne - 91)
- ZAPI 3 (zone d’attente de l’aéroport de Roissy)
- Zone d’attente de la Gare du Nord (Paris)
actions et manifestations
- 2 avril 2005 journée européenne de mobilisation
- 2ème Caravane européenne pour la liberté de circulation et d’installation (Barcelone)
- 3ème journée européenne d’action sur les migrations (7/10/06)
- Manifestations
- mouvements dans les centres de rétention français
- Débats
Ressources
- France
- nos liens
sulle migrazioni e sulle espulsioni
- i centri di detenzione per immigrati
- la comunità romena
Collectif des exilés du 10ème arrdt de Paris
Actions passées
- Accueil de nuit tournant hiver 2003-2004
- Appel à coucher dehors - juillet 2003
- Charter vers l’Afghanistan - Décembre 2005
- Interpellation des politiques - janvier à mars 2004
- Les anciens Zut ! Zut ! , le bulletin d’information du collectif.
- Mobilisations autour du Centre de Réception des Etrangers
- Occupation du SSAE - octobre 2003
- Premières mobilisations - mars à mai 2003
- Rapport sur la situation - mai 2003
- Compte-rendu des maraudes
- Infos pratiques sur l’asile
Les exilés à Calais
- Revue de presse
Les exilés sur les routes d’Europe
- Grèce
- Liens
Projets/Actions en cours
- Mineurs en danger
- Quelques photos
- Qui sommes nous ?
- procès Bouygues
- Caravane des Effacés slovènes (2006)