A l’attention de la CFDA

Note sur la situation des exilés du 10ème arrondissement

par exiles10 | publié le 15 mai 2003 |

Le 10ème arrondissement de Paris, avec la proximité des gares du Nord et de l’Est, et plus précisément le square Alban Satragne est devenu un lieu refuge pour de nombreux exilés depuis la fermeture du hangar de Sangatte, fin décembre 2002, et l’augmentation de la pression policière sur les exilés.

Venant essentiellement du Kurdistan irakien, mais aussi d’Afghanistan et d’Iran, ou d’ailleurs, ces personnes ont, pendant des semaines, dormi dans les rues proches du square. Sans ressource, elles n’avaient souvent qu’un repas par jour, distribué par différentes associations dans les rues de Paris.

Depuis le 30 avril dernier, la situation s’est aggravée, puisque la plupart de ces associations, dont certaines hébergeaient quelques personnes pour une nuit, ont cessé leurs activités.

Le collectif de soutien aux exilés du 10ème [1] a organisé des permanences, pour tenter de comprendre et démêler les situations administratives de ces personnes.

Le collectif a immédiatement constaté la diversité et l’absurdité de nombreuses situations. Beaucoup de personnes ignoraient en fait si elles avaient ou non déjà effectué les démarches pour demander l’asile en France, de nombreuses personnes avaient déjà obtenu un rendez-vous à la préfecture de police, dans des délais variant entre 4 et 8 mois. De nombreux exilés avaient "bénéficié" de la procédure d’urgence mise en place à Calais, consistant à placer, dans des centres le plus éloigné possible de Calais, les personnes souhaitant demander l’asile. Souvent abandonnés par l’administration dans des centres isolés de tout, de nombreux exilés ont préféré en partir, pour tenter leur chance à Paris.

Le square Alban Satragne est vite devenu le lieu de rendez-vous, l’unique point de repère pour des populations totalement perdues. La police procéderait à un contrôle d’identité par semaine : toutes les personnes sans titre de séjour (les autres sont principalement munies d’APS ou sauf-conduits) sont amenées au commissariat, puis conduites à la préfecture de police qui leur délivre un sauf-conduit. Aujourd’hui, les Afghans du square, souhaitant pourtant demander l’asile, se trouvent en grand danger puisque des ressortissants afghans sont aujourd’hui expulsés.

Depuis le 20 mai, la présence de la police est plus pesante et plusieurs prétextes ont été invoqués pour procéder à des contrôles d’identité ou à des interpellations : consommation de boissons alcooliques dans un square, distribution de tracts anti-occidentaux dans un square, autant de motifs peu crédibles ou démentis par les membres du collectif.

Le collectif a permis pour un groupe de demandeurs d’asile que soient respectés leurs droits en préfecture (accueil convenable en terme d’attente, d’écoute, pas d’exigence de documents, ni pour l’état-civil ni pour le domicile, conformément à la loi) : ce qui a pu être vécu comme un régime dérogatoire mais devrait être la règle.

De nouveaux exilés arrivent presque quotidiennement à Paris. La fermeture du hangar de Sangatte n’a en rien diminué ce qui a été décrit comme un "flot" de réfugiés, et la mise en place d’un dispositif durable permettant un accueil digne et chaleureux de ces personnes à Paris est plus qu’urgent et indispensable.

Notes

[1] Participent aux actions du collectif les organisations suivantes :

Assemblée Citoyenne des Originaires de Turquie, (ACORT), Agir dans le 10ème, Amnesty International, Attac 9/10, Aux captifs, la libération, Comité des Sans Logis (CDSL), France Libertés, Groupe d’Information et de Soutien des Immigrés (GISTI), LCR 10, Ligue des Droits de l’Homme (LDH), Malakurd, Maison de Jeunesse, Médecins du Monde, PCF 10, Secours Catholique, Sud PTT, Verts 10.

exiles10

Envoyer un mail à l'auteur

Ses articles publiés :

 

- Accueil
- Jungles de Paris (La Chapelle, quai d’Austerlitz ...)
- la liste zpajol
Historique 2001-2007
9ème collectif
- communiqués
- Les sans-papiers du 9ème collectif à l’UNICEF
- Les sans-papiers du 9ème collectif sous la protection des syndicats
- Occupation de la Fédération 93 du PS - janvier 2005
CAE (Collectif Anti-Expulsions)
- Avec les collectifs de sans-papiers en lutte
- Communiqués du CAE
- Expulsions et inculpations de passagers
Guides et brochures
Brochures
- Brochure n°5 - Ni prisons, ni rétention, ni expulsions
- Guides juridiques
International
- Journées internationales d’action des 14-15 octobre
Matériel
- Affiches
- Autocollants
Qui sont les expulseurs...
- Groupe ACCOR
- Groupe ENVERGURE
- la Croix Rouge
- Rendez-vous
Rétention et zones d’attente
- Choisy-le-Roi (Val de Marne - 94)
- Palaiseau (Essonne - 91)
- ZAPI 3 (zone d’attente de l’aéroport de Roissy)
- Zone d’attente de la Gare du Nord (Paris)
actions et manifestations
- 2 avril 2005 journée européenne de mobilisation
- 2ème Caravane européenne pour la liberté de circulation et d’installation (Barcelone)
- 3ème journée européenne d’action sur les migrations (7/10/06)
- Manifestations
- mouvements dans les centres de rétention français
- Débats
Ressources
- France
- nos liens
sulle migrazioni e sulle espulsioni
- i centri di detenzione per immigrati
- la comunità romena
Collectif des exilés du 10ème arrdt de Paris
Actions passées
- Accueil de nuit tournant hiver 2003-2004
- Appel à coucher dehors - juillet 2003
- Charter vers l’Afghanistan - Décembre 2005
- Interpellation des politiques - janvier à mars 2004
- Les anciens Zut ! Zut ! , le bulletin d’information du collectif.
- Mobilisations autour du Centre de Réception des Etrangers
- Occupation du SSAE - octobre 2003
- Premières mobilisations - mars à mai 2003
- Rapport sur la situation - mai 2003
- Compte-rendu des maraudes
- Infos pratiques sur l’asile
Les exilés à Calais
- Revue de presse
Les exilés sur les routes d’Europe
- Grèce
- Liens
Projets/Actions en cours
- Mineurs en danger
- Quelques photos
- Qui sommes nous ?
- procès Bouygues
- Caravane des Effacés slovènes (2006)