Dépêche AFP

Des associations réclament un lieu d’accueil pour les migrants sans-logis

| publié le 15 décembre 2003 |

PARIS, 15 déc (AFP) - Des associations ont réclamé lundi à Paris un lieu d’accueil pour les centaines de migrants notamment kurdes et afghans, qui sont laissés à eux-mêmes depuis la fermeture du centre de rétention de Sangatte fin 2002 et errent par groupes dans plusieurs villes françaises.

A Calais, à Reims, à Bordeaux, à Paris ou sur la côte normande, ils sont des centaines à vivre au jour le jour, se réunissant par groupes, dans des parcns la force de l’âge, parfois sur les routes d’Europe depuis quatre ans, dont les parents avaient le moyen de leur faire passer les frontières, éduqués, avec parfois une excellente formation professionnelle", explique Violaine Carrère, vice-présidente du Gisti (Groupe d’information et de soutien des immigrés).

"Ils ne savent pas où aller. Ils ne sont plus en capacité de savoir s’ils veulent rester ou partir ailleurs", poursuit Claude Moncorgé, président de Médecins du Monde.

Fuyant la guerre, la répression ou la misère, ces migrants sont pour la plupart Kurdes, d’Irak, de Turquie ou d’Iran, et Afghans. Mais il y a aussi des Tchétchènes ou des Soudanais du Sud. Selon Violaine Carrère, ils sont au total au moins aussi nombreux que les 1.600 à 1.800 personnes comptabilisées au centre de rétention de Sangatte au moment de sa fermeture fin 2002.

"On ne veut pas un nouveau Sangatte, on veut mieux que Sangatte", réclame Mme Carrère. "Ils ne veulent pas être dispersés. Etre ensemble, c’est leur force", explique la présidente de France Libertés Danielle Mitterrand qui a réclamé "un lieu où on leur donnerait le temps de prendre leur destin en mains" et "où on leur dirait leurs droits".

Selon Violaine Carrère, "on est dans une situation d’indignité plus grande encore" qu’avec le centre de rétention".

"Sangatte a été fermé pour disperser ces populations.

C’était un abcès de fixation qui ne faisait pas propre", a dénoncé Claude Moncorgé, président de Médecins du Monde. "Le but c’était d’isoler ces gens, qu’ils ne se voient plus, qu’ils se confondent dans la masse des SDF", selon Violaine Carrère. Mais, poursuit la militante, "ils vont continuer d’arriver, je ne vois pas ce qui empêcherait les Tchétchènes et les Afghans de continuer à fuir".

Entre jeudi et lundi, 80 d’entre eux ont été hébergés dans des conditions précaires dans le hall des locaux parisiens de Médecins du Monde.

Le 1er décembre, ils avaient été chassés du parking souterrain d’un immeuble du XXe arrondissement de Paris. Pour Violaine Carrère, ces hommes, "en quête d’un asile qui semble toujours s’éloigner", "qui ne rentrent pas dans les catégories juridiques fixées", sont "le nouveau visage de l’immigration".

 

- Accueil
- Jungles de Paris (La Chapelle, porte de La Chapelle, Jaurès ...)
- la liste zpajol
Historique 2001-2007
9ème collectif
- communiqués
- Les sans-papiers du 9ème collectif à l’UNICEF
- Les sans-papiers du 9ème collectif sous la protection des syndicats
- Occupation de la Fédération 93 du PS - janvier 2005
CAE (Collectif Anti-Expulsions)
- Avec les collectifs de sans-papiers en lutte
- Communiqués du CAE
- Expulsions et inculpations de passagers
Guides et brochures
Brochures
- Brochure n°5 - Ni prisons, ni rétention, ni expulsions
- Guides juridiques
International
- Journées internationales d’action des 14-15 octobre
Matériel
- Affiches
- Autocollants
Qui sont les expulseurs...
- Groupe ACCOR
- Groupe ENVERGURE
- la Croix Rouge
- Rendez-vous
Rétention et zones d’attente
- Choisy-le-Roi (Val de Marne - 94)
- Palaiseau (Essonne - 91)
- ZAPI 3 (zone d’attente de l’aéroport de Roissy)
- Zone d’attente de la Gare du Nord (Paris)
actions et manifestations
- 2 avril 2005 journée européenne de mobilisation
- 2ème Caravane européenne pour la liberté de circulation et d’installation (Barcelone)
- 3ème journée européenne d’action sur les migrations (7/10/06)
- Manifestations
- mouvements dans les centres de rétention français
- Débats
Ressources
- France
- nos liens
sulle migrazioni e sulle espulsioni
- i centri di detenzione per immigrati
- la comunità romena
Collectif des exilés du 10ème arrdt de Paris
Actions passées
- Accueil de nuit tournant hiver 2003-2004
- Appel à coucher dehors - juillet 2003
- Charter vers l’Afghanistan - Décembre 2005
- Interpellation des politiques - janvier à mars 2004
- Les anciens Zut ! Zut ! , le bulletin d’information du collectif.
- Mobilisations autour du Centre de Réception des Etrangers
- Occupation du SSAE - octobre 2003
- Premières mobilisations - mars à mai 2003
- Rapport sur la situation - mai 2003
- Compte-rendu des maraudes
- Infos pratiques sur l’asile
Les exilés à Calais
- Revue de presse
Les exilés sur les routes d’Europe
- Grèce
- Liens
Projets/Actions en cours
- Mineurs en danger
- Quelques photos
- Qui sommes nous ?
- procès Bouygues
- Caravane des Effacés slovènes (2006)