Mise au point sur l’attitude du Collectif en matière d’information des exilés sur le dispositif d’hébergement d’urgence

| publié le 27 décembre 2003 |

Monsieur Benoît Normand, Conseiller du Ministre des affaires sociales

Monsieur Bertrand Delanoé, Maire de Paris

Madame Mylène Stambouli, Maire-adjointe

Monsieur Tony Dreyfus, Maire du 10ème arrondissement

Madame Nicole Michel, Direction des populations et des migrations (DPM)

Ministère des affaires sociales

Monsieur Costes, Directeur de la DDASS de Paris

Objet : Mise au point sur l’attitude du Collectif en matière d’information des exilés sur le dispositif d’hébergement d’urgence.

Soyons clairs puisque des bruits, qui ne sont pas apparus par hasard, courent sur l’attitude du Collectif de soutien des exilés du X^ème arrondissement de Paris en matière d’information des exilés sur les hébergements d’urgence.

Premièrement - il s’agit là d’un rappel -, le Collectif vous a demandé à plusieurs reprises :

-  de faire en sorte que tous les demandeurs d’asile qui en éprouvent le besoin bénéficient d’un accueil dans les seuls centres spécialisés en la matière, à savoir des CADA (centres d’accueil des demandeurs d’asile).

-  d’ouvrir des centres d’accueil et d’information aux étrangers primo-arrivants, destinés à leur assurer une étape dans des conditions satisfaisantes de dignité au terme de laquelle ils choisiraient leur avenir.

Deuxièmement, ces revendications qui paraissent de bon sens à quiconque prétend éprouver le souci de préserver la dignité des exilés, sont incompatibles avec leur placement dans des centres d’hébergement d’urgence qui, tels qu’ils sont conçus, ne respectent la dignité d’aucune des personnes qui y trouvent refuge.

Troisièmement, en dépit de cette appréciation générale, le Collectif informe au jour le jour les exilés des possibilités d’hébergement du dispositif d’urgence de façon que chacun d’entre eux puisse se déterminer en toute liberté à cet égard.

Quatrièmement, la qualité des informations que le Collectif peut donner aux exilés dépend de la nature et de la qualité des informations que l’administration transmet au Collectif. Or, il se trouve que :

-  les administrations compétentes ne cessent d’expliquer au Collectif que, si les exilés sont hébergés dans le dispositif d’urgence, d’autres sans-domicile fixe ne le seront pas, ce qui signifie que ce dispositif est à ce point quantitativement insuffisant qu’il faudrait bénéficier de faveurs pour avoir l’assurance de pouvoir y dormir ;

-  dans ce contexte de pénurie, le jeudi 18 décembre par exemple, les exilés qui se sont présentés au centre du boulevard Ney, lequel avait été signalé dans la journée comme disposant de places libres, en ont été refoulés.

Cinquièmement, quelles que soient les disponibilités du dispositif d’hébergement d’urgence, une notable partie des exilés ne souhaitent pas y être hébergés. Ils estiment ne pas être, comme ils nous l’expliquent, "des mendiants" .

C’est pourquoi le Collectif de soutien et les exilés qui partagent les mêmes convictions continueront à demander au gouvernement d’abandonner sa politique de dissuasion à l’encontre des étrangers primo-arrivantset des demandeurs d’asile, et de les accueillir dignement en ouvrant, à leur intention, des centres adaptés à leurs besoins.

(JPEG)
Le collectif à la manif du FSE le 15/11/2003

le Collectif de soutien

 

- Accueil
- Jungles de Paris (La Chapelle, quai d’Austerlitz ...)
- la liste zpajol
Historique 2001-2007
9ème collectif
- communiqués
- Les sans-papiers du 9ème collectif à l’UNICEF
- Les sans-papiers du 9ème collectif sous la protection des syndicats
- Occupation de la Fédération 93 du PS - janvier 2005
CAE (Collectif Anti-Expulsions)
- Avec les collectifs de sans-papiers en lutte
- Communiqués du CAE
- Expulsions et inculpations de passagers
Guides et brochures
Brochures
- Brochure n°5 - Ni prisons, ni rétention, ni expulsions
- Guides juridiques
International
- Journées internationales d’action des 14-15 octobre
Matériel
- Affiches
- Autocollants
Qui sont les expulseurs...
- Groupe ACCOR
- Groupe ENVERGURE
- la Croix Rouge
- Rendez-vous
Rétention et zones d’attente
- Choisy-le-Roi (Val de Marne - 94)
- Palaiseau (Essonne - 91)
- ZAPI 3 (zone d’attente de l’aéroport de Roissy)
- Zone d’attente de la Gare du Nord (Paris)
actions et manifestations
- 2 avril 2005 journée européenne de mobilisation
- 2ème Caravane européenne pour la liberté de circulation et d’installation (Barcelone)
- 3ème journée européenne d’action sur les migrations (7/10/06)
- Manifestations
- mouvements dans les centres de rétention français
- Débats
Ressources
- France
- nos liens
sulle migrazioni e sulle espulsioni
- i centri di detenzione per immigrati
- la comunità romena
Collectif des exilés du 10ème arrdt de Paris
Actions passées
- Accueil de nuit tournant hiver 2003-2004
- Appel à coucher dehors - juillet 2003
- Charter vers l’Afghanistan - Décembre 2005
- Interpellation des politiques - janvier à mars 2004
- Les anciens Zut ! Zut ! , le bulletin d’information du collectif.
- Mobilisations autour du Centre de Réception des Etrangers
- Occupation du SSAE - octobre 2003
- Premières mobilisations - mars à mai 2003
- Rapport sur la situation - mai 2003
- Compte-rendu des maraudes
- Infos pratiques sur l’asile
Les exilés à Calais
- Revue de presse
Les exilés sur les routes d’Europe
- Grèce
- Liens
Projets/Actions en cours
- Mineurs en danger
- Quelques photos
- Qui sommes nous ?
- procès Bouygues
- Caravane des Effacés slovènes (2006)