Chantier occupé - rassemblement à 18h

| publié le 4 mai 2004 |

Contre la construction d’un centre de rétention à Palaiseau et en soutien aux occupants de la grue du chantier
Rassemblement à la gare de Palaiseau (RER B) à 18 heures

Ce mardi 4 mai 2004, depuis 7 heures, le chantier de construction du centre de rétention de Palaiseau situé au 7, rue Emile Zola est occupé.
Contact : 01 53 79 12 21

Empêchons la construction des centres de rétention

Bref rappel des faits

En 1996, le projet de construction d’un centre de rétention à Palaiseau est lancé par Debré, alors ministre de l’Intérieur. Ce projet, maintenu par le gouvernement de gauche qui lui succède, n’est révélé à la population qu’en 2001 par des militants du collectif anti-expulsions puis par des collectifs de sans-papiers (collectif sans-papiers C.G.T. de Massy, Maison des Ensembles et 9ème collectif), des syndicats, des associations locales et des partis politiques qui forment alors le Collectif 91 contre les centres de rétention. En janvier 2004, malgré plusieurs manifestations et des pétitions ayant recueilli des milliers de signatures, l’Etat ordonne le début du chantier qui se voit confié à une filiale de Bouygues (OF Equipement) et à l’architecte Emmanuel Nebout.

Qu’est-ce qu’un centre de rétention ?

Un centre de rétention, comme son nom ne l’indique pas, est une prison spéciale pour sans-papiers. C’est là que l’Etat enferme les étrangers sans titre de séjour avant leur expulsion. La seule différence avec une prison c’ est que, dans un centre de rétention, les sans-papiers sont enfermés sur décision de la police et que les gardiens sont des policiers.

Aujourd’hui

La loi Sarkozy sur l’immigration, entrée en application en janvier 2004, fait passer la durée d’enfermement des sans-papiers en rétention de 12 à 32 jours tandis que l’Etat annonce qu’il veut doubler le nombre d’expulsions.
Cette volonté d’enfermer plus pour mieux contrôler entraîne des conséquences  : de plus en plus, dans les centres de rétention, les sans-papiers se révoltent et s’organisent contre cette situation insupportable (grèves de la faim, automutilations mais aussi émeutes et évasions se multiplient). Outre l’accroissement des moyens de contrôle et de répression, le ministère de l’Intérieur veut rendre encore plus difficile l’accès aux titres de séjour, fabriquant ainsi de toutes pièces de nouveaux sans-papiers. Il supprime aussi l’Aide Médicale d’Etat, seule aide médicale à laquelle avaient droit les sans-papiers. Des passagers qui refusent de prendre l’ avion avec un sans-papier menotté et bâillonné sont inculpés ainsi que des personnes ayant hébergé un ou des sans-papiers. Cette offensive sécuritaire précarise encore plus les migrants en situation irrégulière comme ceux ayant des titres de séjour de courte durée, renouvelables selon le bon vouloir de l’administration.

Cette généralisation de l’enfermement (construction de 32 nouvelles prisons, création de centres fermés, etc.) comme moyen de contrôle social s’applique à tous. C’est une pression énorme sur toute la main d’ouvre étrangère visant à la rendre plus docile et exploitable. L’Etat et le patronat répètent qu’on ne peut pas accueillir toute la misère du monde : il s’agit de la contrôler, l’organiser et d’en tirer profit, ici comme ailleurs (qui peut dire que des sans-papiers ne vont pas travailler sur le chantier de Palaiseau ?), pour tous nous exploiter, avec ou sans-papiers.

Organisons-nous !

Si un peu partout en France de nouveaux centres sont en voie de construction (Plaisir, Oisel, Rennes, Nantes, Lyon, Bordeaux, etc.) ou d’agrandissement sous prétexte de rénovation, une campagne s’organise au niveau national pour faire échec à ces chantiers et pour la fermeture de tous les centres de rétention. Il ne s’agit pas de réclamer de meilleurs conditions de rétention, c’est-à-dire une gestion plus efficace du contrôle des migrants, mais de s’organiser pour mettre en échec l’application de la loi Sarkozy : occuper le chantier c’est un moyen concret de s’opposer à sa mise en ouvre et de s’attaquer matériellement à ce dispositif, moyen que tous peuvent s’ approprier.

Nous appelons tous ceux qui ne veulent pas des centres de rétention à nous rejoindre quand ils le désirent sur le chantier, rue Emile Zola à Palaiseau, pour rendre visible l’opposition à ce centre et l’occupation du chantier.

Rassemblement, mardi 4 mai à 18 heures, gare RER de Palaiseau

Arrêt de la construction des centres de rétention, à Palaiseau comme ailleurs.
Fermeture de tous les centres de rétention.
Des papiers pour tous ou plus de papiers du tout.
Liberté de circulation et d’installation.

Les occupants du chantier de Palaiseau

 

- Accueil
- Jungles de Paris (La Chapelle, quai d’Austerlitz ...)
- la liste zpajol
Historique 2001-2007
9ème collectif
- communiqués
- Les sans-papiers du 9ème collectif à l’UNICEF
- Les sans-papiers du 9ème collectif sous la protection des syndicats
- Occupation de la Fédération 93 du PS - janvier 2005
CAE (Collectif Anti-Expulsions)
- Avec les collectifs de sans-papiers en lutte
- Communiqués du CAE
- Expulsions et inculpations de passagers
Guides et brochures
Brochures
- Brochure n°5 - Ni prisons, ni rétention, ni expulsions
- Guides juridiques
International
- Journées internationales d’action des 14-15 octobre
Matériel
- Affiches
- Autocollants
Qui sont les expulseurs...
- Groupe ACCOR
- Groupe ENVERGURE
- la Croix Rouge
- Rendez-vous
Rétention et zones d’attente
- Choisy-le-Roi (Val de Marne - 94)
- Palaiseau (Essonne - 91)
- ZAPI 3 (zone d’attente de l’aéroport de Roissy)
- Zone d’attente de la Gare du Nord (Paris)
actions et manifestations
- 2 avril 2005 journée européenne de mobilisation
- 2ème Caravane européenne pour la liberté de circulation et d’installation (Barcelone)
- 3ème journée européenne d’action sur les migrations (7/10/06)
- Manifestations
- mouvements dans les centres de rétention français
- Débats
Ressources
- France
- nos liens
sulle migrazioni e sulle espulsioni
- i centri di detenzione per immigrati
- la comunità romena
Collectif des exilés du 10ème arrdt de Paris
Actions passées
- Accueil de nuit tournant hiver 2003-2004
- Appel à coucher dehors - juillet 2003
- Charter vers l’Afghanistan - Décembre 2005
- Interpellation des politiques - janvier à mars 2004
- Les anciens Zut ! Zut ! , le bulletin d’information du collectif.
- Mobilisations autour du Centre de Réception des Etrangers
- Occupation du SSAE - octobre 2003
- Premières mobilisations - mars à mai 2003
- Rapport sur la situation - mai 2003
- Compte-rendu des maraudes
- Infos pratiques sur l’asile
Les exilés à Calais
- Revue de presse
Les exilés sur les routes d’Europe
- Grèce
- Liens
Projets/Actions en cours
- Mineurs en danger
- Quelques photos
- Qui sommes nous ?
- procès Bouygues
- Caravane des Effacés slovènes (2006)