Les familles sans-papiers demandent protection, l’UNICEF prépare l’évacuation par la force

par 9ème collectif | publié le 19 mars 2005 |

Dans un communiqué de presse publié le vendredi 18 mars, l’UNICEF France lance contre le 9ème Collectif des Sans-Papiers plusieurs accusations graves :

  1. D’empêcher l’UNICEF de faire son travail humanitaire auprès des enfants
  2. De ne pas pouvoir présenter de dossiers de familles dont les enfants sont victimes de violation de leurs droits fondamentaux.
  3. D’exploiter lui-même des enfants en les enfermant et en les faisant vivre « dans des conditions de vie potentiellement dangereuses pour leur santé et leur sécurité (...) dans une grande promiscuité ».

Nous répondons à ces accusations

  1. Nous sommes au rez-de-chaussée, dans une boutique du Comité parisien de l’UNICEF, et les bureaux du 1er étage sont toujours utilisés par les membres de l’UNICEF. Nous n’empêchons donc pas la campagne de collecte de dons. D’autre part, nous orientons toute personne se présentant à la boutique vers les bureaux du 1er étage.
  2. Nous voulons expliquer à l’UNICEF France la violation des droits fondamentaux dont sont victimes les enfants de parents sans-papiers. L’UNICEF ne peut pas sérieusement nier que les parents des enfants présents sont des sans-papiers . Leurs dossiers sont déposés à la Préfecture et non à l’UNICEF. Or, la situation de l’enfant est liée à celle de ses parents. Elle changera du tout au tout grâce à leur régularisation pour laquelle le 9ème Collectif se bat depuis des années, et d’ailleurs c’est grâce à cette lutte , sans aucun des moyens dont dispose l’UNICEF, que plusieurs enfants avec leurs parents ont pu retrouver leur dignité. Etant donné l’extrême précarité quotidienne dans laquelle vivent les parents sans-papiers, les conséquences pour la santé, l’éducation, l’épanouissement des enfants sont graves d’une manière permanente. Ce n’est pas en nous renvoyant dans nos chambres insalubres que l’UNICEF va les faire cesser, mais en faisant pression sur ce gouvernement pour qu’il nous régularise.
  3. Nous rappelons que les enfants présents à l’UNICEF sont avec leurs parents et sous leur autorité. Comment l’UNICEF ose-t-elle imaginer que des parents puissent exploiter leurs propres enfants, alors qu’ils se battent pour les protéger et leur assurer un avenir meilleur ?
    Ce n’est pas dans ses locaux, où ils sont venus demander asile et protection, que l’UNICEF trouvera des enfants « enfermés » et « pris en otage », mais dans les zones d’attente et les centres de rétention.
    Quelques enfants dorment auprès de leurs parents, mais pas toutes les nuits. Et si les premières nuits c’était sur des cartons, aujourd’hui c’est sur des matelas avec des duvets et des couvertures, grâce à la solidarité de la population et au 9ème Collectif, et non à l’aide de l’UNICEF qui l’a refusée depuis le 1er jour.

Nous tenons l’UNICEF, dont la mission est de protéger les enfants, pour seule responsable de toute évacuation par la force des familles.

Les sans-papiers du 9ème collectif sont depuis le 4 mars dernier. 11 sont en grève de la faim depuis le 17 mars AU COMITE DE PARIS POUR L’UNICEF
7, RUE ST LAZARE 75009 PARIS Métro Notre-Dame de Lorette

- Accueil
- Jungles de Paris (La Chapelle, quai d’Austerlitz ...)
- la liste zpajol
Historique 2001-2007
9ème collectif
- communiqués
- Les sans-papiers du 9ème collectif à l’UNICEF
- Les sans-papiers du 9ème collectif sous la protection des syndicats
- Occupation de la Fédération 93 du PS - janvier 2005
CAE (Collectif Anti-Expulsions)
- Avec les collectifs de sans-papiers en lutte
- Communiqués du CAE
- Expulsions et inculpations de passagers
Guides et brochures
Brochures
- Brochure n°5 - Ni prisons, ni rétention, ni expulsions
- Guides juridiques
International
- Journées internationales d’action des 14-15 octobre
Matériel
- Affiches
- Autocollants
Qui sont les expulseurs...
- Groupe ACCOR
- Groupe ENVERGURE
- la Croix Rouge
- Rendez-vous
Rétention et zones d’attente
- Choisy-le-Roi (Val de Marne - 94)
- Palaiseau (Essonne - 91)
- ZAPI 3 (zone d’attente de l’aéroport de Roissy)
- Zone d’attente de la Gare du Nord (Paris)
actions et manifestations
- 2 avril 2005 journée européenne de mobilisation
- 2ème Caravane européenne pour la liberté de circulation et d’installation (Barcelone)
- 3ème journée européenne d’action sur les migrations (7/10/06)
- Manifestations
- mouvements dans les centres de rétention français
- Débats
Ressources
- France
- nos liens
sulle migrazioni e sulle espulsioni
- i centri di detenzione per immigrati
- la comunità romena
Collectif des exilés du 10ème arrdt de Paris
Actions passées
- Accueil de nuit tournant hiver 2003-2004
- Appel à coucher dehors - juillet 2003
- Charter vers l’Afghanistan - Décembre 2005
- Interpellation des politiques - janvier à mars 2004
- Les anciens Zut ! Zut ! , le bulletin d’information du collectif.
- Mobilisations autour du Centre de Réception des Etrangers
- Occupation du SSAE - octobre 2003
- Premières mobilisations - mars à mai 2003
- Rapport sur la situation - mai 2003
- Compte-rendu des maraudes
- Infos pratiques sur l’asile
Les exilés à Calais
- Revue de presse
Les exilés sur les routes d’Europe
- Grèce
- Liens
Projets/Actions en cours
- Mineurs en danger
- Quelques photos
- Qui sommes nous ?
- procès Bouygues
- Caravane des Effacés slovènes (2006)