Bilan de l’opération Igloos

PLACE DE LA REPUBLIQUE - 2 AVRIL 2006

| publié le 10 avril 2006 |

Dimanche 2 avril 2006, dans le cadre du concert de protestation contre la réforme du CESEDA, le Collectif de soutien des exilés du 10ème arrondissement de Paris organisait « l’opération igloos », pour demander :

Au Maire de Paris de mettre en oeuvre une protection totale des mineurs étrangers isolés - hébergement, éducation, santé - en accord avec les textes nationaux et internationaux, et les obligations qui en découlent

Au Maire de Paris, au Président du Conseil Régional d’Ile de France, et à tous les responsables politiques locaux de s’engager dans les meilleurs délais à interpeller l’Etat afin d’assurer un accueil digne des migrants en quête d’asile, en leur garantissant les conditions d’hébergement et d’information qui leur donneront accès à la possibilité d’une protection, quitte à prendre les mesures exceptionnelles qui s’imposent pour pallier aux carences de l’Etat.

Déroulement de la journée :

Quelques membres du collectif se sont retrouvés à 12h30 pour installer le village de tentes, cœur de l’opération, ainsi que le matériel de communication (banderole, panneaux photos, tracts, etc.). D’autres vont chercher les exilés sur leur lieu de vie. Ils viendront nombreux, qu’il s’agisse de nouveaux récemment arrivés, ou d’anciens, installés de longue date dans des hôtels (déboutés de l’asile, en attente de jugement ou reconnus réfugiés). Au total, une cinquantaine d’entre eux se joindront à nous ; certains passeront l’après midi en notre compagnie autour des tentes, d’autres se mêleront à la foule pour profiter des concerts. (JPEG) Jusqu’à 17h, environ 4 000 tracts ont été distribués, de très nombreux passants verront le village de tentes (au nombre de 7), les panneaux photos sur les conditions de vie à Calais et à Paris, l’amende pour « camping sauvage » reçue par un exilé.

(JPEG)

A 17h15, après une prise de parole de Mustapha (du Collectif) sur la grande scène, qui contera l’histoire du demandeur accueilli par une amende pour camping sauvage, la manifestation prend forme, dans une certaine improvisation. Une cinquantaine de personnes (membres du collectif, exilés, soutiens, élus du 10ème et quelques sympathisants rencontrés dans l’après midi) portera haut les tentes, et après un petit passage dans la foule, se mettra en route derrière la banderole, direction les Allées de Verdun. Après une petite marche escortée par les RG, nous arriverons sur place, où nous retrouverons une trentaine d’exilés tout sourire. Nous leur laissons les tentes, les 7 ayant servi à la manifestation ainsi que 13 autres encore emballées.

(JPEG)
Avenue de Verdun

Impact :

De très nombreuses personnes ont eu connaissance de la situation des exilés grâce à la présence place de la République et au tractage. Un grand merci à tous les soutiens qui nous ont aidés dans cette démarche.

Les exilés sont contents de récupérer les tentes, qui leur arrivent au moment où la réduction et la fin prochaine du dispositif d’hébergement les jettent de plus en plus nombreux à la rue. Ils utilisent tous les soirs quelques tentes, certaines seraient déjà parties à Calais, et prennent soin de les replier chaque matin afin d’éviter une saisie par la Police. Ils en font un usage très solidaire, car personne ne se les attribue à titre personnel. Elles sont données tous les soirs à ceux qui ne peuvent monter dans les bus par ceux qui y sont montés.

Nous n’avons eu que très peu de contacts avec la presse, surtout représentée par les services culture/spectacles. De manière générale, la couverture de la journée « unies contre une immigration jetable » a été décevante.

La Mairie de Paris a réagi en amont de la journée, en nous invitant à une réunion avec les élus concernés jeudi 6 avril (compte rendu diffusé par ailleurs), et en publiant le 2 avril un étonnant communiqué de soutien à notre opération. Etonnant car nous interpellons le Maire de Paris sur le sort réservé aux mineurs, et celui-ci soutient notre action qui vise à faire connaître la situation. Etonnant ensuite compte tenu de l’immobilisme de la même mairie de Paris lors d’une réunion organisée à son invitation le 6 avril 2006, soit six jours après le communiqué de soutien)

Regardez d’autres photos de cette action en tapant igloo dans le moteur de recherche du site 1D-photo

 

- Accueil
- Jungles de Paris (La Chapelle, quai d’Austerlitz ...)
- la liste zpajol
Historique 2001-2007
9ème collectif
- communiqués
- Les sans-papiers du 9ème collectif à l’UNICEF
- Les sans-papiers du 9ème collectif sous la protection des syndicats
- Occupation de la Fédération 93 du PS - janvier 2005
CAE (Collectif Anti-Expulsions)
- Avec les collectifs de sans-papiers en lutte
- Communiqués du CAE
- Expulsions et inculpations de passagers
Guides et brochures
Brochures
- Brochure n°5 - Ni prisons, ni rétention, ni expulsions
- Guides juridiques
International
- Journées internationales d’action des 14-15 octobre
Matériel
- Affiches
- Autocollants
Qui sont les expulseurs...
- Groupe ACCOR
- Groupe ENVERGURE
- la Croix Rouge
- Rendez-vous
Rétention et zones d’attente
- Choisy-le-Roi (Val de Marne - 94)
- Palaiseau (Essonne - 91)
- ZAPI 3 (zone d’attente de l’aéroport de Roissy)
- Zone d’attente de la Gare du Nord (Paris)
actions et manifestations
- 2 avril 2005 journée européenne de mobilisation
- 2ème Caravane européenne pour la liberté de circulation et d’installation (Barcelone)
- 3ème journée européenne d’action sur les migrations (7/10/06)
- Manifestations
- mouvements dans les centres de rétention français
- Débats
Ressources
- France
- nos liens
sulle migrazioni e sulle espulsioni
- i centri di detenzione per immigrati
- la comunità romena
Collectif des exilés du 10ème arrdt de Paris
Actions passées
- Accueil de nuit tournant hiver 2003-2004
- Appel à coucher dehors - juillet 2003
- Charter vers l’Afghanistan - Décembre 2005
- Interpellation des politiques - janvier à mars 2004
- Les anciens Zut ! Zut ! , le bulletin d’information du collectif.
- Mobilisations autour du Centre de Réception des Etrangers
- Occupation du SSAE - octobre 2003
- Premières mobilisations - mars à mai 2003
- Rapport sur la situation - mai 2003
- Compte-rendu des maraudes
- Infos pratiques sur l’asile
Les exilés à Calais
- Revue de presse
Les exilés sur les routes d’Europe
- Grèce
- Liens
Projets/Actions en cours
- Mineurs en danger
- Quelques photos
- Qui sommes nous ?
- procès Bouygues
- Caravane des Effacés slovènes (2006)